Index » La gestion d'entreprise » Compta - Finance » Finance » Gérer les excédents de trésorerie

Gérer les excédents de trésorerie

Lorsque l’entreprise commence à générer de la trésorerie, suite au bon déroulement de l’activité et au bon recouvrement des créances clients, le chef d’entreprise doit s’interroger sur l’utilisation de ces excédents de trésorerie.

Trop souvent, ces excédents de trésorerie ne sont pas utilisés alors qu’une gestion efficace de ces derniers peut être rémunératrice pour l’entreprise.

Voici un petit tour d’horizon des possibilités qui s’offrent à vous pour gérer vos excédents de trésorerie.

gérer les excédents de trésorerie

1. Les placements financiers

Les excédents de trésorerie peuvent tout d’abord être utilisés sur des placements financiers, qui constituent une solution largement employée par les entreprises.

Un placement financier permet à l’entreprise de percevoir une rémunération sous forme d’intérêts.

Il existe une multitude de placements financiers possibles, qui se distinguent par leur rémunération et le risque lié au placement. En règle générale, plus un placement financier est risqué, plus il est rémunérateur.

Voici les principaux placements financiers disponibles :

  • les dépôts à terme (DAT), qui consistent à bloquer pendant une durée des fonds sur un compte spécial rémunéré (la durée et le taux sont connus d’avance),
  • les titres de créances négociables, avec les billets de trésorerie et les bons du trésor notamment,
  • les placements dans les SIVAC, qui consistent à prendre une participation dans une société de portefeuille,
  • et les placements dans des fonds communs de placement.

2. Les escomptes pour paiement anticipé

Si vous disposez d’excédents de trésorerie et que vous avez une bonne visibilité financière, vous avez la possibilité de régler de manière anticiper les fournisseurs qui accordent un escompte en cas de règlement anticipé.

Le taux d’escompte obtenu pour un règlement anticipé se situe souvent à 3%, ce qui représente un gain financier intéressant.

3. Les avances en compte courant

Si l’entreprise fait partie d’un groupe de sociétés, elle aura la possibilité d’effectuer des avances en compte courant d’associé qui peuvent être rémunérées.

Normalement, ces avances peuvent être récupérées rapidement, sauf si la situation de l’entreprise auprès de laquelle l’avance a été effectuée se dégrade.

Attention : la législation qui encadre ces avances dans les groupes de sociétés est complexe et nécessite l’appui d’un professionnel.

4. Financer de nouveaux investissements

Les excédents de trésorerie peuvent également être employés pour financer de nouveaux investissements pour développer l’entreprise, à condition que les perspectives de celle-ci justifient ce choix.

Ces investissements peuvent prendre plusieurs formes :

  • financer du matériel, des machines, des outils, si l’entreprise a un intérêt à augmenter sa capacité de production,
  • prendre une participation dans une société cible ou racheter complètement une entreprise concurrente ou présentant un intérêt pour le développement de l’entreprise,
  • lancer une nouvelle activité, via l’entreprise ou une nouvelle structure,
  • acquérir des biens n’entrant pas directement dans le processus de production, comme de nouveaux locaux par exemple.

Cette dernière option est une piste intéressante, notamment lorsque l’entreprise n’est pour l’instant pas propriétaire de ses locaux. Si la trésorerie le permet, une telle acquisition permet de supprimer un poste de charge fixe de l’entreprise (la location immobilière). Toutefois, la stratégie d’acquisition du bien immobilier doit être étudiée car il peut être plus opportun d’acheter le bien immobilier d’une autre manière (création d’une SCI ou achat par le dirigeant par exemple).

5. Conseils pour gérer les excédents de trésorerie

Afin de gérer au mieux vos excédents de trésorerie, voici deux conseils :

  1. il faut commencer par établir un budget de trésorerie, qui vous permettra de mesurer à court ou moyen terme la trésorerie minimale dont vous aurez besoin dans le cadre de votre activité. C’est cet éventuel excédent qui pourra être placé (même si certains placements permettent de récupérer immédiatement la trésorerie placée en cas de besoin),
  2. ensuite, il convient d’établir l’inventaire des solutions à votre disposition pour placer votre trésorerie, de comparer leur rémunération et leur contrainte (durée du placement minimale, disponibilité des fonds placés…). Une fois que vous avez une idée précise des options à prendre, validez vos choix avec votre expert-comptable.

 


Pierre FaconPierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise.


A lire également sur Le Coin des Entrepreneurs :

Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média