Index » Actualité » Entrepreneur et étudiant, loin d’être incompatible !

Entrepreneur et étudiant, loin d’être incompatible !

Kevin Goyer est le co-fondateur d’Internship4U, agence spécialisée dans la création d’opportunités internationales par le stage.

Il a souhaité nous faire partager son aventure entrepreneuriale sur Le coin des entrepreneurs afin de montrer qu’il est possible et même avantageux de créer son entreprise en étant jeune diplômé ou encore étudiant.

Entrepreneur et étudiant

Les études, un outil puissant mais pas suffisant

S’il existe de nombreux entrepreneurs qui ont réussi sans aucun diplôme en poche, on pense notamment à Michael Dell, Mark Zuckerberg, ou même Bill Gates, pousser les études reste cependant un moyen fiable et efficace lorsque l’on souhaite devenir entrepreneur.

Cela permet, en plus des connaissances théoriques, de développer un réseau extrêmement rapidement, de bénéficier d’infrastructures (pépinière d’entreprises, incubateur, hub…)mais également d’avoir à disposition de nombreux professionnels et conseillers qui se feront un plaisir de répondre à toutes vos interrogations (professeurs, intervenants, membres de l’administration).

En somme, ne voyez pas la poursuite des études comme un moyen d’acquérir des connaissances, mais plutôt comme un formidable terreau fertile pour la réalisation de vos projets de création d’entreprise.

Entreprendre en étant jeune, c’est appliquer le concept anglo-saxon du “Learning by doing »

Acquérir des connaissances est loin d’être suffisant. On demande aujourd’hui d’avoir de l’expérience lorsque l’on postule à un premier emploi. Comment avoir de l’expérience si on ne nous donne pas la chance d’en avoir, situation cocasse, c’est souvent le serpent qui se mord la queue.

Loin de ces considérations, l’entrepreneuriat est une merveilleuse source d’apprentissage. En vous lançant, vous ferez de nombreuses erreurs, ce sera dur, vous essaierez, puis vous essaierez encore, et vous vous tromperez sûrement à nouveau. Cependant, vous ne mesurez pas l’enrichissement professionnel et personnel que cela procure. Vous tirerez de nombreux enseignements sur la base d’un principe bien connu, «on apprend de ses erreurs ».

Vous toucherez ainsi à tous les domaines possibles, ceux avec lesquels vous êtes familier, mais aussi et surtout ceux qui vous effraient. Marketing, Comptabilité, Management, Communication, Administratif, vous aurez une vue d’ensemble sur le fonctionnement d’une entreprise ; quoi de plus formateur ?

Alors oui, cela implique d’être un tantinet débrouillard, déterminé, et de posséder un moral d’acier.  Certains disent souvent « c’est trop tôt, je me lancerai quand je serai prêt ». Malheureusement, l’essence même de l’entrepreneuriat c’est qu’on n’est jamais prêt. Entreprendre, c’est prendre des risques, entreprendre, c’est avancer vers l’inconnu.

Entrepreneur et étudiant, une audience en or juste à vos pieds

L’un des aspects suivants et non des moindres, est la source formidable de « beta-testeur » à votre disposition. Vous êtes sur le campus de Kedge Business School par exemple ? Vous avez donc 4000 de ces « beta-testeur » à portée de main capables de tester votre produit ou votre service.

De plus les caractéristiques de ces personnes (même âge, même école, même quotidien) font qu’ils seront à votre écoute beaucoup plus facilement que des personnes lambda. Bref, vous disposez d’un panel qui pourra vous permettre de réaliser une étude de marché préalable.

Cela vaut de l’or. Si nous insistons sur ce point c’est parce que tous les entrepreneurs concèdent qu’il est PRIMORDIAL de confronter son idée, son service, son produit à une certaine audience avant de  continuer.

Cela vous permettra de confirmer vos certitudes, ou mieux, de réorienter votre stratégie en fonction des résultats par exemple.

Vous êtes encore « libre », profitez-en !

Nous arrivons au point très important qui fait que vous, étudiant, êtes la personne idéale pour entreprendre. Loin de vouloir généraliser, vous êtes le plus souvent sans enfant à charge, indépendant et plein de fougue, d’une forte mobilité, avec souvent de nombreux proches/ famille prêts à vous soutenir financièrement ou moralement. Vous avez encore peu de responsabilités (ou beaucoup moins que dans les années futures).

De plus, et cela rejoint le premier point, vous disposez d’infrastructures adéquates, favorisant la création d’entreprise, avec des cours, souvent à la carte, qui vous permettent d’orienter votre cursus en fonction de votre projet ?

Bref, plein de détermination, et surtout plein de temps libre, vous n’avez désormais aucune raison de ne pas vous lancer !

Et si vous trouvez que c’est toujours trop tôt, pensez à faire un stage à l’international préalablement. Cela pourra vous faire gagner en maturité, et même vous donner quelques idées pour plus tard. J’ai d’ailleurs créé une entreprise spécialisée dans la création d’opportunité à l’international par le stage. N’hésitez pas à y jeter un œil.

Des mesures qui vont modifier le paysage entrepreneurial des jeunes

Si nous sommes actuellement, nous français, de très mauvais élèves en matière d’entrepreneuriat, comparativement à nos amis anglo-saxons, cela n’a pas échappé à notre gouvernement.

Aussi, a-t-il a récemment présenté 4 mesures, et surtout des chiffres très encourageants pour les années à venir. Notons ainsi que le Ministère de l’Enseignement souhaite parvenir à « 20 000 créations ou reprises d’entreprises par des jeunes de l’enseignement supérieur en 4 ans; renforcer les actions engagées dans les écoles et universités; développer la culture entrepreneuriale. »

Les 4 mesures sont les suivantes :

  • Création d’un statut « étudiant entrepreneur »
  • Des formations entrepreneuriat dans la plupart des filières
  • Des soutiens financiers par l’intermédiaire de concours nationaux
  • Création de pôles étudiant pour l’innovation et le partage des idées

Vous l’aurez compris, entreprendre lorsqu’on est étudiant ou jeune diplômé est loin d’être incompatible. Contrairement aux idées reçues, c’est même une chance. Alors n’attendez-plus !

Source : Plan d’action en faveur de l’entrepreneuriat étudiant – Université Paris Est

 


Kevin Goyer
Co-fondateur d’Internship4U, agence spécialisée dans la création d’opportunités internationales par le stage


Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média