Index » La création d'entreprise » Dirigeants » Les TNS » Comment sont calculées les cotisations sociales en EIRL ?

Comment sont calculées les cotisations sociales en EIRL ?

Les cotisations sociales de l’entrepreneur individuel qui a opté pour le statut de l’EIRL sont calculées sur une base déterminée en fonction du régime fiscal choisi pour l’imposition des bénéfices : IR ou IS. Le régime fiscal de l’EIRL a donc un impact direct sur le calcul des cotisations sociales de l’entrepreneur individuel.

Le calcul des cotisations sociales en EIRL à l'IR et en EIRL à l'IS

Le calcul des cotisations sociales en EIRL à l’IR

Lorsque les bénéfices réalisés par l’EIRL sont imposés à l’IRPP directement au nom de l’entrepreneur individuel, les cotisations sociales sont calculées sur le bénéfice réalisé.

Les modalités de calcul des cotisations sociales sont exactement les mêmes que celles prévues en entreprise individuelle.

Si le résultat réalisé est négatif (déficit), l’entrepreneur sera tout de même redevable d’un minimum de cotisations sociales calculées d’après des bases forfaitaires.

Le calcul des cotisations sociales en EIRL à l’IS

Lorsque les bénéfices réalisés par l’EIRL sont imposés à l’IS, les cotisations sociales de l’entrepreneur individuel sont calculées sur la base d’un revenu comprenant :

  • le montant total des rémunérations perçues par l’entrepreneur sur l’année écoulée,
  • et sur la partie des bénéfices distribués qui excède 10% de la valeur du patrimoine affecté, ou 10% du montant du bénéfice net lorsque ce dernier montant est supérieur.

Les bénéfices non distribués n’entrent pas dans l’assiette de calcul des cotisations sociales de l’entrepreneur individuel. Le principe est ici similaire au calcul des cotisations sociales de l’entrepreneur qui exerce en EURL à l’IS.

L’impact du régime fiscal sur le calcul des cotisation sociales en EIRL

Comme nous l’avons souligné ci-dessus, lorsque l’EIRL est à l’IS, les bénéfices non distribués ne sont pas soumis aux cotisations sociales. Cela peut être avantageux dans le cas où on prévoit de réinvestir des bénéfices dans le développement de l’entreprise.

En optant pour l’EIRL à l’IR, l’entrepreneur individuel n’a pas de marge de manœuvre pour limiter le poids de ses cotisations sociales. La base de calcul des cotisations sociales sera déterminée par rapport aux bénéfices réalisés, peu import que ces derniers soient distribués ou non.

A lire également sur l’EIRL :

 


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise


Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média