Index » La création d'entreprise » Formalités de création » Le dossier » Créer une micro-entreprise : démarches et formalités

Créer une micro-entreprise : démarches et formalités

Bannière-JAL

La micro-entreprise n’est pas un véritable statut juridique, il s’agit d’un régime ultra-simplifié ouvert aux entrepreneurs qui ne dépassent pas certains seuils de recettes annuelles et qui exercent en entreprise individuelle, en EIRL ou en EURL (depuis l’entrée en vigueur de la loi Sapin 2).

Nous vous expliquons comment créer votre micro-entreprise : quelles sont les démarches nécessaires et les formalités à accomplir pour démarrer une micro-entreprise ?

Comment créer sa micro-entreprise ?

Quelques rappels sur la micro-entreprise

Le régime micro-entreprise est accessible, sous conditions de recettes, aux entrepreneurs qui exercent leur activité en entreprise individuelle, en EIRL à l’IR ou, depuis l’entrée en vigueur de la loi Sapin 2 le 11 décembre 2016, en EURL à l’IR et à condition d’être gérant associé unique personne physique.

Les démarches à accomplir pour procéder à la création d’une micro-entreprise dépendent du statut juridique choisi par l’entrepreneur.

En créant sa micro-entreprise, l’entrepreneur :

Nous détaillons le fonctionnement de ce régime ici : le régime micro-entreprise.

Créer une micro-entreprise en exerçant en nom propre

Pour le créateur d’entreprise qui choisit d’exercer en nom propre (entreprise individuelle), il convient d’effectuer une déclaration d’activité de micro-entrepreneur. Cette démarche peut être accomplit :

  • sur internet, en utilisant le service en ligne de l’Urssaf : https://www.cfe.urssaf.fr/autoentrepreneur/CFE_Bienvenue ;
  • ou auprès du centre de formalités des entreprises compétent. Il conviendra alors de compléter une formulaire P0 CMB micro-entrepreneur (pour les artisans et les commerçants) ou un formulaire P0 PL micro-entrepreneur.

Créer une micro-entreprise en exerçant en EIRL

Pour le créateur d’entreprise qui choisit d’exercer en nom propre et en optant pour l’EIRL, il convient d’effectuer une déclaration d’activité de micro-entrepreneur, sur laquelle on précisera que l’on opte pour l’EIRL, puis de compléter une déclaration d’affectation de patrimoine.

Ces démarches peuvent être accomplies :

  • sur internet, en utilisant le service en ligne de l’Urssaf : https://www.cfe.urssaf.fr/autoentrepreneur/CFE_Bienvenue ;
  • ou auprès du centre de formalités des entreprises compétent. Il conviendra alors de compléter un formulaire P0 CMB micro-entrepreneur (pour les artisans et les commerçants) ou un formulaire P0 PL micro-entrepreneur (pour les professions libérales), un formulaire P EIRL et une déclaration d’affectation de patrimoine.

Créer une micro-entreprise en exerçant en EURL

Pour le créateur d’entreprise qui choisit d’exercer en EURL, il est nécessaire de procéder à la constitution de la société en retenant la régime micro-entreprise dans les options fiscales.

Les démarches à accomplir sont ici plus importantes, étant donné qu’il faut constituer une société unipersonnelle. Cela nécessite de rédiger des statuts, de publier un avis de constitution, de déposer les apports en numéraire sur un compte bloqué, de faire évaluer les apports en nature, de compléter une formulaire de demande d’immatriculation d’une personne morale…

Nous vous détaillons l’ensemble des formalités à accomplir pour créer une EURL dans ce dossier : La création d’une EURL étape par étape.

 


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise.


2 commentaires sur “Créer une micro-entreprise : démarches et formalités”

  1. MATHIEU Charlotte dit :

    Bonjour
    J’ai créé une micro-entreprise avec le statut d’auto-entrepreneur. Est-il obligatoire d’avoir un compte bancaire spécialement dédié à l’entreprise ?
    Est-il obligatoire d’avoir un compte bancaire entreprise ou un compte chèque peut suffire pour gérer les recettes.
    En résumé quelles sont les obligations vis-à-vis de l’état?
    Merci.

    • Pierre Facon dit :

      Bonjour,
      Oui le micro-entrepreneur est soumis à l’obligation de détenir un compte dédié à l’ensemble des transactions financières liées à son activité professionnelle, dans un établissement de crédit ou un bureau de chèques postaux.
      Nous en parlons ici : les obligations des micro-entreprises.

Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média