Index » La gestion d'entreprise » Compta - Finance » Finance » Comment calculer un coût de revient ?

Comment calculer un coût de revient ?

Le coût de revient est un élément très important pour la gestion d’une entreprise, qu’elle ait une activité de production, de négoce ou de service.

Toutefois, calculer un coût de revient n’est pas forcément facile à faire. Cet article a donc pour objectif de vous faire comprendre à quoi correspond exactement le prix de revient et de vous donner des conseils pour le calculer correctement.

Qu’est-ce qu’un coût de revient ?

Le coût de revient correspond à l’ensemble des coûts directs et indirects, fixes et variables, de production et de distribution pour une unité de bien ou de service vendue.

Ainsi, pour une opération donnée, la différence entre votre chiffre d’affaires et votre coût de revient correspond à votre bénéfice.

L’utilité du coût de revient

La connaissance de votre coût de revient est quasiment indispensable pour que vous puissiez chiffrer correctement les devis que vous émettez à vos clients et prospects. En effet, le chiffre d’affaires budgété doit permettre de couvrir toutes vos dépenses à engager et de générer du bénéfice et, le cas échéant, cela doit vous permettre de refuser les marchés sur lesquels vous ne gagnerez rien.

Ensuite, être capable de déterminer son coût de revient peut vous permettre de travailler sur celui-ci pour chercher à le réduire au maximum : quels sont les éléments du coût de revient que je peux diminuer ?

Enfin, et c’est peut-être surprenant, l’utilité du coût de revient est aussi importante pour les activités de production ou de construction que pour la plupart des activités de services. Par exemple, une société de gestion de paie doit savoir combien lui coûte la réalisation d’un bulletin de paie.

Le calcul du coût de revient

Le coût de revient est composé de plusieurs catégories de dépenses directes ou indirectes. La difficulté du calcul du coût de revient est double :

  • Veiller à prendre en compte l’ensemble des coûts liés au produit ou au service,
  • Affecter correctement l’ensemble des charges indirectes entre les différents produits ou services de l’entreprise.

A. Les éléments du coût de revient

Le coût de revient peut être décomposé en plusieurs éléments :

  • Les coûts d’achat et d’approvisionnement : ils comprennent notamment l’achat de matières premières, de marchandises, des fournitures consommables et les frais de livraison ;
  • Les coûts de production : il s’agit de toutes les charges d’exploitation liées à la production du bien ou du service et donc de la main d’œuvre, de la quote-part d’utilisation des immobilisations, du loyer, des assurances, de l’entretien… ;
  • Les coûts de distribution : on retrouvera notamment ici les dépenses de publicité, les dépenses liées aux livraisons, aux opérations de marketing… ;
  • Et les coûts administratifs.

Ces différentes catégories de dépenses peuvent être séparées en 2 : les coûts directs et les coûts indirects.

B. Notion de charges directes/indirectes

Les charges directes sont celles qui ont été directement consommées pour la production du produit ou service, alors que les charges indirectes ne peuvent pas être directement rattachées ainsi.

C. Les difficultés pour calculer correctement son coût de revient

Pour bien calculer son coût de revient, il faut faire attention de prendre en compte tous les frais que l’entreprise engage pour produire ce bien ou ce service (qu’il soit direct ou indirect). La difficulté réside ici dans la prise en compte des frais indirects : attention aux oublis ou aux mauvaises affectations.

Ensuite, il convient d’affecter correctement les charges indirectes entre tous les produits ou services proposés par l’entreprise.

D. Calcul du coût de revient

Coût de revient = coûts d’achat et d’approvisionnement + coûts de production + coûts de distribution + coûts administratifs

Conclusions sur le coût de revient

Une fois que votre coût de revient est déterminé, vous pouvez apprécier la rentabilité de vos activités. Cela peut notamment déboucher sur les décisions suivantes :

  • Recentrage de l’activité sur certains produits ou services,
  • Ou au contraire diversification pour proposer des produits ou services à rentabilité plus intéressante,
  • Recherche de nouveaux fournisseurs proposant des prix moins élevés,
  • Réduction de certaines catégories de charges pour améliorer le coût de revient,
  • Augmentation du prix de vente des produits ou des services…

Egalement, le coût de revient est un élément qui participe à la fixation du prix de vente d’un produit ou service.

 

A lire également sur le coin des entrepreneurs :

 


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise.


14 commentaires sur “Comment calculer un coût de revient ?”

  1. crancedominique

    Pour le calcul dans la restauration y-a-t-il une application ?

    • Pierre Facon

      Bonjour,
      Oui il existe des applications pour les coûts de revient dans la restauration mais je n’en connais pas une particulièrement.
      Avez-vous jeté un oeil au produits proposés par EBP ? Je sais que cet éditeur propose des outils par métier.

  2. daniel

    Bonjour,

    Attention, pour les produits de productions industriels, il peut être risqué de prendre des coûts relevant de moyennes. Il peut exister des spécificités relevant de besoins différents pour les clients.

    Aux USA et Canada, les clés de répartition se font aussi par type d’activité ou service (on ne divise par forcément par l’effectif de l’entreprise), ce qui affine beaucoup plus le coût.

    C’est ce que je pratique, ça évite les coûts dilués pour mieux axer les efforts d’améliorations sur tel ou tel service.

    Cordialement

    • Pierre F.

      Bonjour,

      Oui vous avez raison, et il existe ensuite de multiples spécificités par activité. Le but est ici de présenter la notion de coût de revient globalement

  3. helene

    bonjour,
    Entreprise pour activité la rénovation, je recherche un outil de gestion pour mes calculs de coût de revient ?
    Merci de votre réponse
    Bonne fin de journée,

    • Pierre F.

      Je ne connais pas d’application spécifique pour cette activité, vous pouvez vous renseigner sur le produit RCA qui pourrait peut être vous convenir (lien ci-dessous)

  4. Alexandra B

    Bonjour,

    Vous avez écrit dans le message précédent (13.12.2012):
    « Par contre, je connais des outils de gestion qui permettent de calculer le calcul du coût de revient. »

    Je suis justement à la recherche d’une solution logicielle de calcul de coût de revient pour un PME de T.P. dont l’activité la plus importante est le V.R.D.

    Avez-vous des info à me communiquer ?

    Cordialement,

    Alexandra

  5. Cyril Cauwel

    bonjour,

    pouvez vous m’indiquez la différence entre le calcul du coût de revient total et le coût de revient unitaire? mon exercice vise à calculer un seuil de rentabilité et je ne sais pas quelle coût de revient je dois multiplier par le nombre de produit, est ce le total ou le unitaire?

    en espérant que vous compreniez la question que j’ai un peu de mal à tourner, merci.

    • Pierre F.

      Le coût de revient unitaire est celui d’un seul produit ou service alors que le coût de revient total est celui de l’opération étudiée (par exemple la production de 10000 produits)

  6. louis

    Bonjour, j’aimerai savoir si la main d’oeuvre d’une personne qui travaille en indépendant rentre en compte dans le coût de revient sachant que proprement dit elle n’a pas de main d’oeuvre à payer, c’est directement pour elle. Donc bénéfice = simple marge ou peut comme dans ce cas là intégrer benefice + main d’ouvre ? Ou esse un principe universel sans modification possible de côté là ?

    Je vous remercie par avance (Urgent)

    • Pierre F.

      Bonjour Louis,

      Il pourrait être pertinent d’intégrer dans le calcul le montant que vous vous allouez chaque mois et vos charges sociales.

      Il convient donc de se déconnecter de la comptabilité et de considérer les prélèvements que vous effectuez sur la société comme du salaire pour la détermination du coût de revient.

      Bonne am !

  7. Alain NAPP

    Votre article montre bien la nécessité absolue de déterminer précisément ses coûts de production, que ce soit pour une activité de services, artisanale ou de production.

    Mais après, en pratique, on fait comment ?
    Comment détermine-t-on le coût complet (charges directes et indirectes) de tous ses produits, de toutes ses productions ?

    L’activité de l’entreprise n’est pas linéaire, la performance de opérateurs varie, l’utilisation des machines varie au gré des productions, les temps masqués également.

    Tout ceci remet en cause les calculs statiques que nous avons l’habitude de réaliser.
    Et que dire de la répartition des frais fixes. Est-ce que les clés de répartition que nous avons déterminées ne figent-elles pas notre approche du calcul des coûts ?

    Pour ma part, j’ai longtemps pratiqué toutes ces méthodes qu’on m’a enseignées, et qui m’ont valu des nuits blanches, tant j’ai réfléchi, hésité, remis en cause toutes les clés de répartition plus alambiquées les unes que les autres que j’avais obtenues après d’innombrables calculs, dont j’étais fier un jour et que je comprenais plus le lendemain.
    Car la technique du doigt mouillé que pratique la plupart des chefs d’entreprises, tout comme ces méthodes historiques, sont remises en cause de plus en plus, par les contraintes de l’économie actuelle.

    J’entends de plus en plus souvent : je ne prends pas cette affaire, car je suis trop cher et je risque de perdre de l’argent.

    Une chose est certaine : à force de refuser des affaires, l’activité baisse et il n’est pas besoin de faire des calculs compliqué ; si l’activité se réduit, les coûts augmentent, et donc je deviens plus cher.

    Mais est-ce que cela veut dire que le contraire est vrai ? OUI

    Alors comment faire pour arriver à calculer mes coûts en tenant compte de la variation de mon activité. Tous le logiciels de gestion en sont incapables, le plus beau tableau sur Excel n’y arrive pas non plus.

    J’ai découvert, après bien des recherches, une méthode qui apporte les réponses à toutes ces questions et qui révolutionne l’analyse du coût de revient. Elle a été mise au point en France, et est rendue accessible par un outil appelé METR.
    C’est la seule à ma connaissance, qui approche l’analyse des coûts par le bon côté des choses, c’est-à-dire qu’elle cherche à déterminer la capacité qu’a l’entreprise à les faire baisser, pour lui permettre de se positionner sur ses marchés de la manière la plus adaptée possible, et ainsi lui garantir la rentabilité de ses affaires.

    • Pierre F.

      Bonsoir,

      Dans la pratique, il n’est bien entendu pas facile de calculer correctement un coût de revient.

      Par contre, je connais des outils de gestion qui permettent de calculer le calcul du coût de revient.

      Pour la plupart des entrepreneurs, le calcul n’est pas non plus hyper difficile à effectuer et ils sont très bien capables, sans forcément avoir cet élément, de budgeter des marchés correctement et d’être rentable.

      Dans les grosses structures, c’est là que ça se complique le plus souvent et il y a souvent des outils internes mis en place pour le calculer.

      Bonne soirée,

Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média