Index » La gestion d'entreprise » Droit commercial » Contrats » Le contrat de dropshipping : rédaction, avantages et inconvénients

Le contrat de dropshipping : rédaction, avantages et inconvénients

Le travail en dropshipping est une pratique courante dans le secteur du e-commerce, notamment sur les nouveaux projets. Il s’agit d’un mode de fonctionnement à travers lequel le fournisseur se charge de livrer directement le client qui commande sur la boutique en ligne de l’entreprise.

dropshipping

Qu’est que le dropshipping ?

Le dropshipping, ou livraison directe, consiste, pour une plateforme e-commerce, à ne pas détenir en stock les produits vendus mais à les acheter auprès d’un fournisseur à l’occasion de chaque commande sur la boutique en ligne. Le fournisseur se charge ensuite de livrer directement les produits commandés aux clients.

Aucun stock ne transite ainsi pour l’entreprise e-commerce. Le fournisseur livre directement le client final.

Les avantages du dropshipping

L’avantage principal du dropshipping est qu’il permet de démarrer une activité e-commerce en limitant l’investissement financier de départ :

  • Aucun stock de départ ne doit être financé,
  • Aucun entrepôt n’est nécessaire au stockage des produits. Un simple bureau, même chez soi, suffit pour exercer l’activité e-commerce.

Le dropshipping permet de n’avoir aucun besoin en fonds de roulement. Au contraire, le besoin en fonds de roulement est normalement négatif étant donné que le client paie avant que l’entreprise ne règle son fournisseur.

La faculté de ne pas avoir à acheter auprès d’un fournisseur puis revendre ensuite des produits, comme c’est le cas dans les commerces classiques, permet de proposer un catalogue de produits beaucoup plus important : aucune crainte de rester avec des invendus puisque l’achat auprès du fournisseur est déclenché par la commande du client sur la boutique en ligne.

Egalement, la gestion de l’activité e-commerce est facilitée car le processus commercial se termine lorsque le client a commandé et que les informations sont transmises au fournisseur. Si les fournisseurs font correctement leur boulot, l’entrepreneur peut se concentrer essentiellement sur la gestion de sa plateforme e-commerce.

N’oublions toutefois pas les problématiques liées au SAV (retour de produits, rétractation…). Le traitement de ces événements doit être convenu dans le contrat de dropshipping.

Les inconvénients du dropshipping

Le travail en dropshipping est contraignant pour le fournisseur, il peut être compliqué de trouver des partenaires pouvant à la fois fournir les produits souhaités et être en mesure de fonctionner sur la base d’un tel système.

Les fournisseurs doivent disposer des technologies nécessaires pour travailler en connexion avec la boutique en ligne. Il est indispensable que le catalogue produits de la boutique en ligne soit connecté en temps réel aux stocks du fournisseur, afin d’éviter de vendre des produits en rupture de stock. Le catalogue proposé doit être relié au système d’information du fournisseur, sous peine de perdre beaucoup trop de temps dans la mise à jour.

De plus, la complexité de ce mode de collaboration par rapport au commerce classique peut entraîner une diminution de la marge commerciale car le fournisseur peut ternir compte, dans son prix, des difficultés du dropshipping et du fait que les produits ne sont pas achetés en gros volume mais au rythme des commandes.

Ensuite, la réputation de l’entreprise e-commerce dépend fortement de ses fournisseurs : s’ils n’assurent pas correctement la partie livraison et les retours clients, la réputation de l’entreprise est impactée. L’entrepreneur peut avoir moins de maîtrise pour gérer sa propre réputation.

Enfin, les fournisseurs de l’entreprise peuvent être en position de force dans les négociations commerciales car ils fournissent les produits et ils se chargent de finaliser les ventes en les livrant aux clients. Sur le cycle d’activité, l’approvisionnement et la livraison dépendent du même fournisseur.

Le contrat de dropshipping

Le contrat de dropshipping permet d’encadrer les relations entre l’entreprise e-commerce et son fournisseur. Il offre une sécurité juridique dans la relation commerciale, aussi bien pour le e-commerçant que pour le fournisseur.

Voici la liste des principaux éléments que l’on retrouve dans un contrat de dropshipping :

  • Identification de l’entreprise e-commerce et du fournisseur,
  • Objet et durée du contrat,
  • Modalités de gestion du catalogue en ligne du e-commerçant (très important),
  • Modalités de transfert des commandes au fournisseur (très important),
  • Modalités de livraison des clients par le fournisseur (très important),
  • Gestion des retours clients, des rétractations et de tout autre événement postérieur à la vente (très important),
  • Conditions de règlement des factures du fournisseur,
  • Conditions de renouvellement en cas de durée déterminée, de résiliation anticipée,
  • Gestion des litiges entre les parties.

Deux documents juridiques sont donc importants pour les entreprises e-commerce utilisant ce mode de fonctionnement :

  • les conditions générales de vente, pour encadrer juridiquement les relations entre l’entreprise et ses clients,
  • les contrats de dropshipping, pour encadrer juridiquement les relations entre l’entreprise et ses fournisseurs.

 


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise.


Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média