Index » La reprise / transmission d'entreprise » Etapes de la reprise » Nos conseils pour reprendre une entreprise

Nos conseils pour reprendre une entreprise

Reprendre une entreprise est un projet délicat qui nécessite une approche professionnelle et prudente pour optimiser ses chances de réussite. Le coin des entrepreneurs délivre plusieurs conseils importants aux repreneurs d’entreprises dans le cadre de leur projet de reprise.

Conseils pour reprendre une entreprise

Prendre conscience des difficultés d’une reprise d’entreprise

Une opération de reprise d’entreprise s’annonce souvent plus délicate qu’une création d’entreprise, même si cela vous permet de vous lancer directement avec une entreprise en marche. Ces difficultés s’expliquent notamment par le choix de la bonne cible, l’engagement financier important et la difficulté de prendre la place du cédant au sein de la structure.

La reprise d’une entreprise implique que le candidat ait une certaine expérience dans le secteur d’activité visé, et également dans le management lorsque l’entreprise convoitée embauche du personnel. Votre profil et vos compétences doivent vous permettre d’être opérationnel immédiatement. L’éventuelle phase de transition permet toutefois de prendre sa place en douceur.

Analyser le marché avant de chercher des opportunités

Avant de se précipiter dans la recherche d’opportunités, il est nécessaire d’effectuer un diagnostic global du marché visé.

Cette étude vous confortera dans l’idée de reprendre une entreprise sur un certain secteur d’activité ou, au contraire, vous mettre en garde sur son avenir et les bouleversements potentiels qu’il risque de connaître. Les résultats de l’étude de marché peuvent également impacter les orientations stratégiques que vous prévoyez.

Faire la différence entre un rachat de fonds et un rachat de titres

Une reprise d’entreprise peut s’effectuer en rachetant le fonds de commerce ou en rachetant titres de participation du vendeur. Ces deux procédés n’ont rien en commun :

  • Le rachat des titres de la société entraîne un changement de propriétaire, celle-ci est reprise en l’état, notamment avec ses engagements, ses créances et ses dettes.
  • Le rachat d’un fonds de commerce consiste à racheter l’outil de travail d’une entreprise existante afin de l’exploiter au sein d’une nouvelle entreprise. Les créances et les dettes attachées à l’outil de travail restent donc au nom du cédant.

Pour plus d’informations : achat de titres ou achat du fonds de commerce, quelles différences ?

Bâtir une check-list pour faire le tri parmi les opportunités

Lorsque la recherche d’une entreprise à racheter commence, il est préférable de lister les paramètres de recherche essentiels pour filtrer efficacement les différentes opportunités que vous allez rencontrer.

Il est par exemple possible de filtrer avec un budget maximum, une zone géographique précise, une taille d’entreprise, un stade de développement (jeune entreprise, entreprise mature…). Les filtre ne doit pas être trop réduit au risque de rater une belle opportunité.

S’assurer que son profil est en adéquation avec le projet ciblé

Lorsque vous avez identifié des opportunités, il faut vous assurer que votre profil est adéquat pour prendre la place du cédant au sein de l’entreprise.

Il est donc primordial de mesurer correctement l’impact qu’a le dirigeant sortant au sein de l’entreprise, puis d’être certain d’avoir les compétences et les qualités nécessaires pour prendre sa place sans trop de difficultés.

L’audit d’acquisition, une étape indispensable

Une évaluation du prix de l’entreprise ciblée vous permet d’avoir un ordre d’idée sur sa valeur avant d’entrer en négociation avec le vendeur. L’audit comptable est fortement conseillé avant d’utiliser les informations comptables de l’entreprise.

De plus, l’audit d’acquisition vous permet d’identifier plusieurs points forts et points faibles de l’entreprise, qui constitueront des arguments dans le cadre des négociations avec le vendeur.

Solliciter un accompagnement par un professionnel compétent

En présence d’enjeux importants, il est conseillé de se faire accompagner par un expert pour évaluer et auditer l’entreprise ciblée.

Pour cela, Le coin des entrepreneurs vous propose de rencontrer près de chez vous un partenaire professionnel compétent pour vous accompagner sur votre projet de reprise d’entreprise :

Se fixer un prix limite avant de négocier avec le vendeur

Avant d’entrer en négociation avec le vendeur, il faut se fixer un budget à ne pas dépasser.

Cette limite dépend des besoins financiers liés au plan de reprise et des ressources financières que vous pouvez mobiliser. Il faut éviter de dépasser votre budget au niveau de l’offre, sous peine de ne pas avoir suffisamment de ressources pour mener correctement votre plan de reprise. Il est également conseillé de prévoir une marge de sécurité afin d’anticiper les dépassements de budget liés à des événements imprévus.

Les ressources que vous mobilisez pour l’opération doivent donc permettre de couvrir à la fois le rachat de l’entreprise, les financements complémentaires liés au plan de reprise et la marge de sécurité financière.

Aborder les négociations sans se précipiter

Même si vous avez un véritable coup de cœur pour une entreprise à reprendre, il faut aborder les négociations sans se précipiter et s’imposer des réflexions avec les experts qui vous entourent avant de s’engager fermement. En effet, votre envie de racheter une entreprise ne doit pas vous conduire à négliger son diagnostic ou à dépasser votre budget.

Bâtir son prévisionnel et son plan de reprise correctement

Comme pour une création d’entreprise, le business plan est une étape clé de tout projet de reprise d’entreprise. Vous devrez notamment prouver que vous pouvez mener cette transition, que votre orientation stratégique est réalisable et que votre montage financier est cohérent avec le plan de reprise.

Nous exposons en détail les caractéristiques du business plan de reprise dans cette publication : Établir son business plan pour reprendre une entreprise.

Bien gérer la transition avec les salariés et les partenaires

La gestion de la transition avec le personnel en place est également un point sensible de l’opération de reprise. En effet, le cédant peut être apprécié par la plupart des salariés en place et son départ risque alors d’avoir un impact négatif.

Il faut donc prendre soin de gérer correctement la transition vis-à-vis du personnel, en allant à leur rencontre et en les rassurant. Il est important d’identifier rapidement les salariés qui occupent des postes clés dans l’organisation et/ou qui ont des compétences clés, ils constituent un maillon essentiel de l’organisation.

Le principe est le même avec les partenaires de l’entreprise : les banques, les assureurs, les clients, les fournisseurs… La transition peut être risquée lorsqu’une bonne partie du portefeuille de clients est étroitement liée au cédant.

L’accompagnement temporaire du cédant est important

La passation de pouvoir entre le cédant et le repreneur est un moment délicat à négocier, il est nécessaire d’être opérationnel immédiatement étant donné que l’entreprise est en activité.

La négociation d’une période de transition avec le cédant peut vous permettre de prendre votre place en douceur au sein de l’entreprise.

 


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise


2 commentaires sur “Nos conseils pour reprendre une entreprise”

  1. Brigitte lacour

    Bonjour
    j’ai fermé ma sas depuis le 1 décembre 2015, est-ce que je peux me mettre en auto-entrepreneur et si oui faut-il attendre un délai ou puis je le faire début janvier ?
    merci de votre réponse
    Cordialement

    • Pierre Facon

      Bonjour,
      Non vous pouvez dès maintenant vous déclarez auto-entrepreneur.

Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média