Index » La création d'entreprise » Business plan » Partie financière » Nos conseils pour réaliser un bon prévisionnel

Nos conseils pour réaliser un bon prévisionnel

La réalisation du prévisionnel financier est une étape importante du processus de création d’entreprise. Pour que vous puissiez réussir au mieux son élaboration, voici plusieurs conseils importants pour établir votre prévisionnel.

Conseils pour réaliser un bon prévisionnel

Etudier les comptes de vos principaux concurrents

L’étude des informations financières de vos principaux futurs concurrents est une étape importante suivant votre secteur d’activité. Vous pourrez ainsi prendre connaissance :

  • du chiffre d’affaires qu’ils atteignent, à rapprocher avec les moyens dont ils disposent (surface de magasin, réseau, emplacement, notoriété…),
  • de leurs principaux postes de dépenses et du pourcentage qu’ils représentent par rapport au chiffre d’affaires,
  • de la structure de leur bilan : sont-ils endettés et pour quelles raisons ? que comporte l’actif immobilisé ? de quoi se compose le besoin en fonds de roulement ?

Remarque : vous pouvez accéder aux comptes annuels d’une société sur le site infogreffe lorsque ceux-ci ont été publiés.

Outre l’analyse de la cohérence du chiffre d’affaires budgétisé par rapport à ce que réalise la concurrence, l’observation de leur fonctionnement et de leurs informations financières permet de lister les besoins nécessaires à l’exploitation de l’activité (investissements et dépenses).

Justifier les chiffres renseignés dans le prévisionnel

Même si un prévisionnel financier ne correspondra pas aux comptes définitifs que vous établirez dans le futur, il faut tout mettre en oeuvre pour qu’il s’y rapproche le plus possible.

Les chiffres intégrés dans le prévisionnel doivent être justifiés, il faut idéalement pouvoir appuyer les montants importants par des devis, des propositions de services ou des propositions de prix émanant des catalogues et/ou des sites internet des fournisseurs.

Un élément reste toutefois difficilement justifiable dans la plupart des cas, il s’agit du chiffre d’affaires prévisionnel. Un plan de dépenses bien prévu permet toutefois d’avoir un objectif de chiffre d’affaires pour atteindre votre seuil de rentabilité.

Etre précis sur les délais de paiement prévisionnels

Quand on se lance dans un prévisionnel, on peut avoir tendance à se focaliser en priorité sur le montant du chiffre d’affaires et sur le montant des dépenses, et négliger leur traduction en terme de flux de trésorerie alors que c’est également très important pour avoir un plan de trésorerie mensuel pertinent.

Chaque élément figurant dans le prévisionnel doit donc être associé à une fréquence de facturation si nécessaire (mensuelle, bimensuelle, trimestrielle…) et à un délai de paiement (comptant, 15 jours, 30 jours…)

Faire relire son prévisionnel par un expert-comptable

Même si vous vous chargez en intégralité de son élaboration, il est vivement conseillé de faire relire votre prévisionnel par un expert-comptable. Ce professionnel du chiffre sera apprécier la cohérence des informations financières qui y figurent, déceler ce qu’il manque grâce à son expérience et vous sensibiliser sur des points importants qui vous ont peut-être échappés.

En cas de besoin, nos partenaires peuvent vous accompagner sur votre prévisionnel : 
Trouver le bon expert-comptable

Il peut également être intéressant de faire relire la partie économique de votre business plan par des proches et par des professionnels.

Utiliser un logiciel spécialisé pour établir un prévisionnel

Pour établir correctement un prévisionnel, il est préférable d’utiliser un logiciel spécialisé à cet effet dans le but d’éviter les erreur de calcul et de disposer d’un dossier bien mis en forme. Si vous sollicitez un professionnel pour l’établissement de votre prévisionnel, ce dernier disposera normalement d’une application spécialisée.

De plus, certains logiciels vous proposent une démarche guidée pour compléter vos informations financières, ce qui permet souvent de détecter des oublis au fur et à mesure que l’on complète son prévisionnel.

Les éditeurs de logiciel RCA et EBP proposent des applications intéressantes en la matière.

Ne pas apporter de modifications non justifiées

Après avoir réalisé une première version du prévisionnel, un entrepreneur peut être tenté de modifier quelques données pour rendre son prévisionnel plus attrayant lorsqu’il s’aperçoit que cette première version se traduit par des pertes, des bénéfices insuffisants ou des périodes avec une trésorerie négative.

Cette pratique est à éviter car en procédant de la sorte, le prévisionnel n’a plus aucun sens. Il faut donc savoir accepter qu’un projet ne soit pas suffisamment rentable ou compliqué financièrement. Un prévisionnel ne doit être modifié que dans les cas suivants :

  • afin de rectifier des erreurs,
  • afin d’affiner certains éléments suite à l’obtention de nouvelles informations,
  • ou afin de le mettre à jour après avoir repenser le montage du projet.

 

A lire également sur le prévisionnel :

 


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise


Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média