Index » La gestion d'entreprise » Compta - Finance » Comptabilité » Comprendre et analyser un compte de résultat

Comprendre et analyser un compte de résultat

Le compte de résultat détaille la formation du résultat sur l’exercice écoulé en reprenant les informations figurant dans les comptes de produits et les comptes de charges en comptabilité.

Le Coin des Entrepreneurs vous propose une fiche pratique pour vous aider à comprendre et analyser un compte de résultat.

Comprendre et analyser un compte de résultat

Présentation du compte de résultat et compréhension

Le compte de résultat est un état financier faisant partie des comptes annuels, qui présente la formation du résultat net sur l’exercice écoulé en reprenant l’ensemble des produits (comptes de classe 7) et des charges (comptes de classe 6). Il est divisé en plusieurs catégories :

  • les opérations d’exploitation,
  • les opérations financières,
  • le résultat courant,
  • les opérations exceptionnelles,
  • l’impôt sur les bénéfices,
  • le résultat net.

Cet état financier intéresse beaucoup de monde : le chef d’entreprise ou les dirigeants, les associés, les partenaires, les concurrents, voir le repreneur éventuel en cas de projet de cession.

Les opérations d’exploitation

La différence entre les produits d’exploitation et les charges d’exploitation forme le résultat d’exploitation. Il mesure la performance de l’entreprise sur l’exercice grâce à son activité normale, sans prendre en compte l’impact des opérations financières (emprunts, placements…) ni des opérations à caractère exceptionnel (cession d’un actif ou sommes dues suit à un litige par exemple).

Les opérations financières

Le résultat financier traduit le résultat issu des choix effectués en matière de financement (endettement / placement), il est égal à la différence entre les produits financiers (revenus des titres de participation, produits de placement…) et les charges financières (intérêts sur emprunts, intérêts sur comptes courants d’associés…).

Le résultat courant

Le résultat courant est obtenu en additionnant le résultat d’exploitation et le résultat financier. Il met en évidence la performance de l’entreprise en tenant compte de l’impact de ses choix de financement.

Les opérations exceptionnelles

Les opérations exceptionnelles comprennent les produits et les charges qui n’ont pas de lien avec l’activité normale de l’entreprise. Le résultat exceptionnel impacte le résultat de l’exercice mais il ne trouve pas sa source dans l’activité courante. En présence d’éléments exceptionnels significatifs, le résultat de l’exercice n’est donc pas très pertinent.

On retrouve principalement :

  • dans les produits exceptionnels : les produits reçus au titre de sinistres ou de procès, les produits liés aux cessions d’actifs, aux exercices antérieurs et aux subventions d’investissement…
  • et dans les charges exceptionnelles : les charges liées aux litiges, aux pénalités, aux amendes, aux exercices antérieurs, aux créances clients irrécouvrables et aux cessions d’actifs…

L’impôt sur les bénéfices

L’impôt sur les bénéfices figurent dans le compte de résultat uniquement si l’entreprise est soumise à l’impôt sur les sociétés. Dans l’autre cas, l’impôt est directement dû par les associés.

Le résultat net

Le résultat net est le résultat de l’exercice, il correspond au résultat courant + résultat exceptionnel – impôt sur les bénéfices. Ce montant est ensuite repris au bilan dans les capitaux propres.

Exemple de compte de résultat

Voici un exemple de compte de résultat comprenant les informations liées à l’exercice clos (Année N) ainsi que celles relatives à l’exercice précédent (Année N-1) :

Exemple de compte de résultat

 

Cet exemple ne contient aucun élément exceptionnel, ce qui explique pourquoi il n’y a pas d’opérations exceptionnelles dans ce compte de résultat.

Lien entre le bilan comptable et le compte de résultat

Le bilan comptable et le compte de résultat sont liés par le résultat de l’exercice. Celui-ci, qui figure en bas du compte de résultat, est repris au passif du bilan comptable dans les capitaux propres, sur une ligne intitulée « Résultat de l’exercice ».

Comptablement, les produits et les charges sont soldés à la clôture de l’exercice et l’écart qui en résulte, correspondant au résultat, est viré au bilan.

Nous analysons le bilan dans cet article : Comprendre et analyser un bilan comptable

Ratios et indicateurs financiers liés au compte de résultat

Les informations figurant dans le compte de résultat d’une entreprise sont retraitées dans les soldes intermédiaires de gestion pour fournir des informations sur la formation du résultat : marge commerciale, marge de production, valeur ajoutée, EBE

Nous abordons les SIG dans cet article : les soldes intermédiaires de gestion

Elle permettent également de calculer plusieurs ratios et indicateurs financiers importants : le taux de marge commerciale, la productivité du personnel, le taux de frais financiers ou le taux de rentabilité des fonds propres.

Le taux de marge commerciale (pour les entreprises de négoce) ou taux de marge de production (pour les entreprises de production) est un des indicateurs financiers les plus importants. Il permet notamment de situer la performance de l’entreprise par rapport aux statistiques du secteur ou de certains concurrents, et de mesurer l’efficacité de sa politique commerciale.

Pour plus d’informations sur cet indicateur : la marge commerciale de l’entreprise

La productivité du personnel peut être calculée grâce à deux ratios :

  • Valeur ajoutée / effectif, ce qui permet d’obtenir la valeur ajoutée moyenne produite par un salarié à temps plein,
  • Charges de personnel / Valeur ajoutée

Le taux de frais financiers est calculé ainsi : Charges financières / EBE . Il sert à analyser l’équilibre entre la rentabilité et le coût du financement, et doit idéalement être inférieur à 50%. Dans le cas contraire, cela signifie que plus de la moitié de la rentabilité économique de l’entreprise est absorbée par le coût de l’endettement.

Le taux de rentabilité des fonds propres, calculé ainsi : résultat net / capitaux propres, permet de mesurer les profits dégagés par la société avec l’argent investi par les associés. Il s’agit d’un indicateur important pour mesurer le degré d’opportunité d’un investissement dans une société. Attention toutefois à bien identifier la formation du résultat net pour que cet indicateur soit pertinent, un élément exceptionnel significatif peut par exemple le fausser.

Conseils et explications pour analyser un compte de résultat

Ne vous fiez pas uniquement au résultat, décortiquez sa formation

Il est important de ne pas se fier qu’au résultat de l’exercice figurant en bas du compte de résultat mais d’analyser sa formation : est-ce qu’il s’explique en grande partie par l’activité de l’entreprise (résultat d’exploitation) ? des événements inhabituels l’impacte-t-il ? la politique de financement de l’entreprise impacte-t-elle sa rentabilité ?…

Il est nécessaire de comprendre comment se forme le résultat de l’exercice. Les soldes intermédiaires de gestion offrent une présentation intéressante pour cela.

L’importance du résultat d’exploitation

Le résultat d’exploitation est sans doute l’élément le plus important du compte de résultat car il traduit la performance de l’activité de l’entreprise.

Un résultat d’exploitation négatif est un très mauvais signe, même si le résultat de l’exercice est positif, car cela signifie que l’entreprise a perdu de l’argent sur son activité. Cette remarque ne vaut pas pour les sociétés à vocation financière, c’est par exemple le cas d’un holding dont les dividendes constituent l’essentiel des produits.

L’impact de la politique de financement de l’entreprise

Le compte de résultat met également en évidence l’impact de la politique de financement de l’entreprise. En cas de recours aux emprunts et/ou de périodes de découverts bancaires, vous y retrouverez les coûts associés (intérêts d’emprunt, intérêts de découvert…). Une entreprise peut très bien générer du profit sur son activité tout en étant pénalisée par sa politique financière, le résultat d’exploitation n’étant pas suffisant pour supporter les frais financiers.

Si vous analysez le compte de résultat d’une entreprise que vous convoitez, l’importance de cette partie dépend du mode de reprise envisagé (est-ce que les éléments impactant le résultat financier seront repris ?). Si vous rachetez le fonds de commerce sans les dettes financières associés, les informations actuelles seront remplacées par celles liées au montage financier que vous allez adopter.

Utiliser l’analyse sectorielle en complément

L’analyse sectorielle, qui consiste à comparer les performances d’une entreprise par rapport aux statistiques du secteur, est une étude qui vous fournit des informations précieuses. Vous allez ainsi pouvoir situer les performances de l’entreprise par rapport à la concurrence, identifier les points qui fonctionnent et ceux qui ne fonctionnent pas.

Méfiance vis-à-vis des éléments à caractère exceptionnel

Les éléments à caractère exceptionnel impactent plus ou moins fortement le résultat de l’exercice et peuvent donc complètement fausser le résultat net d’un exercice, voir d’autres éléments si des mouvements y figurent à tort.

Lorsque vous étudiez les états financiers d’une entreprise que vous convoitez, assurez-vous que les produits ou charges exceptionnelles sont justifiés. Il se pourrait très bien que certains mouvements soient liés à l’activité courante de l’entreprise, mais qu’ils aient été mis en opérations exceptionnelles dans le souci de préserver le résultat d’exploitation.

Faites-vous accompagner si nécessaire

Selon vos compétences et la nature du projet, l’analyse d’un compte de résultat sera plus ou moins compliquée et l’intervention d’un professionnel pourra être nécessaire.

En cas de besoin, nous pouvons vous proposer de rencontrer un de nos experts-comptables partenaires près de chez vous :

En cas de besoin, nous vous proposons de rencontrer gratuitement un de nos partenaires de confiance près de chez vous :

Rencontrer gratuitement un expert-comptable

 


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise


Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média