Index » La gestion d'entreprise » Compta - Finance » Finance » Le point mort : définition, calcul et utilité

Le point mort : définition, calcul et utilité

Le point mort correspond au montant du chiffre d’affaires à réaliser pour que l’ensemble des charges de l’entreprise soient couvertes, autrement dit, pour arriver à l’équilibre (résultat nul).

calculer le point mort

Qu’est-ce que le point mort ?

Le point mort est le seuil de chiffre d’affaires à réaliser pour que l’ensemble des charges soient couvertes. Une entreprise qui atteint son point mort est donc à l’équilibre.

Par rapport au point mort, trois situations sont possibles :

  • l’entreprise qui n’atteint pas le point mort réalise une perte,
  • l’entreprise qui atteint le point mort réalise un résultat à l’équilibre (ou égal à zéro),
  • l’entreprise qui dépasse le point mort réalise un bénéfice.

Le calcul du point mort

Pour calculer le point mort (en chiffre d’affaires et en quantité), il convient d’utiliser les éléments suivants :

  • le montant des charges fixes,
  • le montant des charges variables unitaires,
  • le prix de vente unitaire.

Les charges fixes correspondent aux coûts de structure supportés par l’entreprise qui ne dépendent pas directement de la quantité de produits vendus. Il s’agit notamment : du loyer, des salaires et charges sociales liés aux emplois fixes, de l’assurance, des honoraires (expert-comptable, avocat…), des locations de matériel…

Les charges variables correspondent aux coûts qui sont liés au volume des ventes ou de la production. Il s’agit notamment des coûts d’achat des matières premières et des marchandises, de la sous-traitance, des frais de transport, des commissions…

Le calcul du point mort est obtenu grâce à la formule suivante :

Quantité à vendre : charges fixes / (prix de vente unitaire – charges variables unitaires)

Ce calcul consiste à diviser le total des frais fixes de l’entreprise par la marge brute dégagée sur un produit vendu. Ainsi, on obtient la quantité de vente à réaliser pour couvrir l’ensemble des charges.

Ensuite, pour obtenir le chiffre d’affaires à réaliser afin d’atteindre le point mort :

Point mort (en CA) = quantité à vendre * prix de vente unitaire

Pour s’assurer que le calcul est bon, il peut également être effectué ainsi :

Point mort (en CA) = frais fixes + quantité à vendre * charges variables unitaires

Il est également possible d’obtenir le point mort en jours :

Point mort (en jours) = (seuil de rentabilité / (chiffre d’affaires / 365))

Pour que le point mort soit un indicateur pertinent en étant exprimé en jours, il faut que l’activité soit linéaire.

L’utilité du point mort pour le chef d’entreprise

Le point mort est un indicateur de gestion intéressant pour le chef d’entreprise, il lui permet de se fixer des objectifs commerciaux minimum pour parvenir à couvrir les charges de son entreprise. Le calcul du point mort est également réalisé lors de la réalisation d’un prévisionnel de création d’entreprise.

Cet objectif peut être décliné en plusieurs indicateurs : nombre de clients par jours, chiffre d’affaires journalier à réaliser, nombre de ventes par jours…

 


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise


4 commentaires sur “Le point mort : définition, calcul et utilité”

  1. Nacim ABOURA dit :

    Bonjour, merci pour cet excellent article.
    ps: Je pense que vous avez une erreur dans le seuil de rentabilité jour, probablement dans les parenthèses.

  2. Patrice Florens dit :

    Bonjour pierre

    Encore un très bon article..c est clair succinct et précis merci et bravo..

Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média