Index » La création d'entreprise » Business plan » Business plan, les erreurs à éviter

Business plan, les erreurs à éviter

Lorsque l’on établi un business plan, surtout s’il s’agit de la première fois, il existe plusieurs sources d’erreurs possibles : chiffre d’affaires surévalué, étude du marché négligée, objectifs du business plan mal compris…

Voici une liste des principales erreurs rencontrées lors de l’établissement de votre business plan ainsi que nos conseils pour vous permettre de les éviter.business plan erreurs à éviter

1. Business plan : éviter les chiffres surréalistes

Voici le constat qui revient le plus souvent sur les business plans : les chiffres prévus sont bien trop souvent supérieurs à la réalité (et parfois même délirants).

Etablir un business plan n’est pas un jeu ou un concours du projet qui dégage le plus de bénéfice ou de chiffre d’affaires.

Conseil : il faut donc fixer un chiffre d’affaires prévisionnel avec beaucoup de prudence et se baser sur votre étude de marché qui doit normalement vous permettre de justifier ces chiffres.

2. Un démarrage de l’activité mal fixé

Autre point sensible : le démarrage de l’activité car souvent, on prévoit un début d’activité beaucoup trop précoce.

Cette erreur de timing peut être lourde de conséquences : les charges fixes doivent être payées même en l’absence d’encaissements clients, démarrage des remboursements d’emprunt avant le début d’activité…

Le début d’activité est très compliqué à déterminer, notamment pour les entreprises qui doivent réalisées de travaux ou de gros investissements avant de démarrer.

Conseil : la prudence doit donc être également de mise sur la fixation du démarrage de l’activité. N’hésitez pas à la décaller volontairement pour avoir un peu de marge de manoeuvre (pas trop non plus car un début d’activité trop rapide et non prévu génère également des problèmes) ou de prévoir 2 business plan avec 2 scénarios de date de démarrage.

3. Négliger l’étude du marché

Pour beaucoup d’entrepreneurs, un business plan est uniquement financier, ce qui est complètement faux car la première partie est économique : étude du secteur, du métier, des concurrents, des tendances…

L’étude du marché est primordiale dans le business plan car elle permet de se poser les bonnes questions et d’obtenir des renseignements sur votre métier, sur vos concurrents, sur ce dont vous avez besoin pour exercer votre activité, sur les tendances du marché… et parfois de trouver des idées intéressantes pour vous démarquer.

Conseil : il faut absolument passer par cette étape avant d’effectuer des prévisions financières, afin de vous permettre de valider votre idée et sa faisabilité.

4. Oubli de dépenses dans le business plan

Seconde situation qui se présente fréquemment : l’oubli de certaines dépenses.

Le problème est que le fait d’oublier certaines dépenses errone complètement votre seuil de rentabilité et vos prévisions financières. L’objectif initial de chiffre d’affaires à réaliser pour être rentable est à revoir, ce qui peut être lourd de conséquences.

Certains postes sont plus difficile à prévoir que d’autres, que ce soit au niveau du montant ou au niveau de l’impact sur la trésorerie, comme les charges sociales, les cotisations TNS, les impôts et taxes…

Conseil : l’intervention d’un expert-comptable est sécurisante car c’est un professionnel qui a l’habitude de voir ce que tel ou tel type d’entreprise dépense dans le cadre de son activité, notamment s’il possède déjà des clients sur des secteurs similaires au vôtre. L’aide d’un proche qui aurait une expérience sur le secteur, ou idéalement d’un chef d’entreprise exerçant la même activité, est également un plus.

5. Un financement insuffisant

Le business plan permet à l’entrepreneur de déterminer le besoin en financement nécessaire pour la réalisation de son projet.

Couramment, le besoin de financement est sous-estimé car il manque des dépenses dans le business plan, des dépenses imprévues au départ surviennent… ce qui se traduit par des difficultés de trésorerie plus ou moins importantes au démarrage de l’entreprise.

Conseil : sur ce point, il faut impérativement prévoir une marge de manoeuvre pour éviter cette mauvaise surprise. Si votre projet requiert 100 de financement, prévoyez 120 par exemple.

6. Faire relire son business plan

Si vous établissez votre business plan vous-même, il est primordial de le faire relire par des personnes que vous connaissez habituées à ce type de document comme des expert-comptables, des chefs d’entreprise, des conseillers, des banquiers… avec qui vous pouvez échanger.

Conseil : faire relire le business plan par des interlocuteurs différents est un avantage car chaque lecteur aura sa perception du projet et ses propres remarques à formuler.

7. Négliger les objectifs du business plan

Le business plan est avant tout un moyen de valider la faisabilité d’un projet et de s’assurer que ce dernier est cohérent en terme de rentabilité et de trésorerie. Après l’avoir établi, vous disposez des éléments nécessaires pour décider ou non de lancer votre projet.

Sur ce point, le problème réside dans le fait que des business plans sont réalisés uniquement pour obtenir des financements et parfois des données purement fictives.

Conseil : construisez votre business plan pour répondre aux questions basiques que tout entrepreneurs doit se poser : existe-t-il un marché et a-t-il de l’avenir ? puis-je m’y faire une place ? l’activité est-elle rentable ? est-ce que je dispose de suffisamment de moyens pour y arriver ?…

Un bon projet trouve la plupart du temps le financement qu’il nécessite.

8. Business plan : l’absence de mise à jour

Le business plan est un outil de pilotage de l’entreprise. Pour qu’il soit utile, il convient de le mettre à jour régulièrement (à condition qu’il soit encore utilisé une fois l’entreprise lancée…) et éventuellement de mettre en place un tableau de bord en lien avec ce dernier.

Conseil : votre business plan doit être un outil de pilotage mis à jour régulièrement. Il vous permet d’avoir une vision financière prospective qui évoluera à chaque mise à jour, ce qui vous permet de prendre des décisions et d’anticiper.

 


Thibaut C.Co-webmaster du Coin des Entrepreneurs


A lire également sur le business plan :

6 commentaires sur “Business plan, les erreurs à éviter”

  1. CreerMonBusinessPlan

    Très bon article ! L’ensemble des conseils sont pertinents, je rajouterai une erreur : avoir un business plan impersonnel. Ce document doit être à votre image, il doit être le reflet de votre personnalité. Les investisseurs financent à la fois un projet mais aussi le porteur.

    • Pierre F.

      Tout à fait, le porteur de projet doit s’approprier le business plan, le personnaliser et connaitre les moindres détails de sa construction.

  2. Lewis Patricia

    Merci pour cet article c’est vraiment intéressant et je suis tous a fait d’accord surtout en ce que concerne l’étude du marché qui est considérée une étape importante.

  3. Ludovic

    Très bonne analyse dans votre article mais mis à part les chiffres et le style d’un projet, je rajouterai qu’un critère important pour un investisseur est le porteur du projet.
    qui est t’il , quel est son historique, sera t-il à la hauteur de la tache dans ce projet sinon est-il bien entouré.
    Il faut savoir entre guillemet se vendre , montrer que vous êtes sur de ce projet et que vous le maitrisez parfaitement. que cela soit au niveau rédactionnel comme au niveau chiffres.
    Cordialement
    Ludovic

    • Pierre F.

      Bonsoir,

      Tout à fait, le porteur de projet occupe une place très importante et a un rôle déterminant vis à vis des tiers.

      Bonne soirée,

  4. Lebusinessplan

    Tout à fait d’accord avec ces remarques !

    Il est aussi important que le business plan soit attractif pour les investisseurs.
    En effet ceux-ci reçoivent plusieurs centaines de business plan par mois, le contenu est primordial mais la forme doit être aussi parfaitement travaillé.

    Vous pouvez voir des exemples de business plan sympas sur ce site (lien supprimé)

    Merci pour cet article !

Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média