Index » La création d'entreprise » Business plan » Le business plan du consultant indépendant

Le business plan du consultant indépendant

Le business plan réalisé par un consultant qui projette de se mettre à son compte pour exercer en indépendant a essentiellement pour objectif de calculer la rentabilité de sa future activité et le revenu net auquel il pourra prétendre en fonction des hypothèses retenues.

Business plan d'un consultant

Pourquoi un consultant doit-il faire un business plan ?

Le lancement d’une activité de consultant nécessite rarement de mobiliser des capitaux importants, il n’est donc pas nécessaire de construire un business plan pour les banques mais plutôt pour le consultant lui-même et ses choix de création.

En effet, il est recommandé pour le futur consultant indépendant de réaliser un business plan car les résultats de l’étude financière constitueront une base de réflexion pour faire les bons choix de création, notamment en matière de choix de statut juridique et de régime fiscal (IR ou IS).

Par exemple, en présence d’une forte rentabilité (ce qui est souvent le cas pour un consultant), il peut être déconseillé d’exercer en entreprise individuelle ou en EURL à l’IR, afin d’éviter d’avoir le bénéfice comme base de calcul des cotisations sociales et de l’impôt sur le revenu.

La partie financière du business plan doit donc être réalisée sérieusement. A partir des résultats, il sera ensuite possible de procéder à des comparaisons entre plusieurs montages possibles (EURL à l’IS ou à l’IR, SASU à l’IS ou à l’IR, Entreprise individuelle…) et de prendre une décision en connaissance de cause.

Les points essentiels du business d’un consultant

Partie économique du business plan du consultant

La partie du business plan dédiée à la présentation du projet de création d’une activité de consultant est en général relativement courte, elle n’est parfois même pas nécessaire. On doit y retrouver la présentation de l’expertise du consultant et de ses expériences, la présentation du marché, la description de l’offre de services proposé et la stratégie marketing.

Pour ce type d’activité, il peut être intéressant d’évoquer les indicateurs suivants :

  • la durée des missions (missions courtes ou missions de plusieurs semaines / mois),
  • le prix des prestations (forfait, coût horaire…),
  • la marge sur les prestations réalisées (chiffre d’affaires – frais de déplacement),
  • le taux de transformation prospects en clients.

Partie financière du business plan du consultant

La plupart du temps, il n’y a aucun investissement majeur à prévoir pour une activité de consultant. Au cas où est prévu de rejoindre un réseau de franchise, le droit d’entrée doit être budgétisé. Egalement, il se peut qu’un site internet soit nécessaire pour communiquer ou qu’un véhicule soit pris en location ou crédit-bail, mais ces dépenses sont à intégrer dans les frais généraux.

Le chiffre d’affaires prévisionnel est l’élément financier principal pour une activité de consultant. Il est généralement possible de s’appuyer sur les premiers contrats en cours de négociation et sur les chiffres réalisés par les concurrents. Lorsqu’il est prévu de refacturer les frais de déplacement aux clients, il faut les intégrer dans les produits.

Au niveau des frais généraux, on retrouve principalement :

  • les frais de déplacement et les frais de mission,
  • le loyer immobilier si un bureau est pris en location,
  • le loyer du véhicule éventuellement pris en location ou en crédit-bail,
  • l’assurance professionnelle,
  • les honoraires de l’expert-comptable,
  • et les frais bancaires liés au compte professionnel.

Des dépenses de communication peuvent également être prévues si nécessaire (publicité, site internet, dépenses d’apport d’affaires…). Pour les frais généraux à budgétiser, nous vous donnons plusieurs conseils dans cette publication : Prévoir ses charges externes

Les tableaux financiers importants pour une activité de consultant

La partie financière du business plan pour une activité de consultant ne nécessite pas de produire de nombreux tableaux financiers, il faut aller à l’essentiel. Les tableaux financiers prévisionnels vraiment importants pour ce type de projet de création sont :

 


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise


Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média