Index » La création d'entreprise » Commerce organisé » Franchise » Avantages et inconvénients de la franchise

Avantages et inconvénients de la franchise

Après vous avoir présenté globalement le fonctionnement de la création d’entreprise en franchise, rentrons plus en détail dans le sujet…

Nous nous intéresserons ici aux avantages et aux inconvénients de la création en franchise.

1. Les avantages de créer en franchise

Comme nous l’avons vu précédemment, la franchise repose sur une idée forte : celle du partage de la réussite. Et de fait, les chiffres le prouvent : le taux de faillite est notablement moins élevé en franchise qu’en solo. Là où la moyenne s’établit à 50% de cessation d’activité dans le commerce traditionnel dans les 5 premières années, il n’est plus que de 20% en moyenne pour les commerces en franchise… Comment peut on expliquer cela ? En fait, la pérennité des entreprises créées en franchise tient principalement au modèle même de la franchise qui implique une activité testée et clés-en-main, un accompagnement permanent, l’exploitation d’une marque reconnue et bien sûr, une dynamique de groupe portée par l’esprit de réseau.

A. Un concept clés-en-main :

Créer en franchise permet de bénéficier d’un concept gagnant. Testé et modélisé par le franchiseur, le concept est en quelque sorte une recette qui, si elle est suivie à la lettre, doit assurer le même niveau de performance que celle enregistrée par l’unité pilote et les autres points franchisés du réseau. En d’autres termes, en signant un contrat avec un franchiseur, le créateur hérite du même coup de toute l’expérience du réseau en terme de marché, de produits, de savoir-faire, de gestion des approvisionnements, d’arguments commerciaux, etc. Tous ces ingrédients sont mis à sa disposition pour assurer son succès. Bien évidemment, la réussite n’est pas automatique ! Elle nécessite du travail et de l’implication comme pour toute création d’entreprise… Normalement, en appliquant les directives du franchiseur, le franchisé doit pouvoir au moins prétendre à faire aussi bien que les autres membres du réseau, et ce dans un laps de temps réduit par rapport à une création ex-nihilo.

Attention toutefois, en franchise comme ailleurs, il y a des concepts sérieux et d’autres moins, des franchiseurs trop optimistes et de véritables escrocs. Bref, avant de s’engager pour plusieurs années aux côtés d’un franchiseur, il est plus que prudent de mener l’enquête tous azimuts. Aux chiffres transmis par le franchiseur, il convient d’opposer ceux récoltés auprès d’autres membres du réseau qui évoluent dans des surfaces de vente présentant les mêmes caractéristiques de marché que les siennes.

Outre la vérification de la pertinence des données chiffrées, la visite de plusieurs franchisés vous permettra aussi de vous assurer que vous êtes bien fait pour ce futur métier.

B. Un accompagnement permanent :

En créant une entreprise en franchise, le franchisé bénéficie automatiquement du soutien de son franchiseur et des autres membres du réseau. Autrement dit, le créateur en franchise n’est jamais laissé seul face à ses difficultés au quotidien. A tous moments il peut s’appuyer sur l’expérience de son franchiseur. Cette assistance fait partie intégrante des obligations contractuelles du franchiseur.

Elle se traduit dans les faits par différents moyens mis en œuvre par le franchiseur comme la formation initiale qui est un moment clé au démarrage pendant lequel le franchiseur transmet au franchisé son savoir-faire, la formation continue, la visite régulière d’un animateur de réseau chez le franchisé, la fourniture d’un manuel opératoire constamment remis à jour, les conventions annuelles, un système de hot-line ou d’intranet, une assistance informatique et juridique…

C. La notoriété d’une marque reconnue :

Si le savoir-faire et l’accompagnement permanent sont de toutes évidences les deux atouts majeurs du réseau de franchise, la notoriété de la marque mise à la disposition du franchisé est elle aussi un levier puissant de réussite. Là où un créateur en solo devra mettre des années pour se faire un nom, un créateur en franchise bénéficiera immédiatement d’une visibilité commerciale maximum.

Attention toutefois, sauf pour le cas de grandes enseignes déjà bien implantées sur tout le territoire, il est bien souvent délicat d’avoir une vision précise de l’impact d’une marque sur sa clientèle cible. La notoriété d’une enseigne est en cela un élément difficile à jauger pour un futur franchisé puisqu’elle s’appuie autant sur la visibilité des campagnes de publicité de l’enseigne que sur la cohérence et la qualité ressenties par la clientèle des produits ou services de chaque point de vente. Sachant cela, il est important de faire la part entre ce qu’affirme le franchiseur et ce que vivent les franchisés sur le terrain.

Globalement, plus une marque est connue et plus le ticket d’entrée dans le réseau est élevé. En contrepartie, plus une marque est connue et plus le décollage de l’activité sera rapide a priori et donc par ricochet, plus la recherche de financement sera facilitée auprès des banques. 

D. Une dynamique de groupe :

Rejoindre un franchiseur c’est par définition rejoindre un réseau plus ou moins important selon les concepts. Cette notion de réseau est au cœur même de la logique du succès de la franchise. Pourquoi ? En fait, dans un réseau, le créateur peut s’appuyer sur toute l’expérience et l’aide des autres franchisés et de son franchiseur. La notion de réseau implique également la mise en commun, le partage, la solidarité, l’émulation et la démultiplication des forces.

Là où un créateur en solo devra attendre des années pour mener une campagne de communication d’envergure, un créateur en franchise bénéficiera d’entrée de jeu des campagnes nationales mises en place par le réseau en contrepartie d’une participation financière modeste. La mise dans un pot commun des contributions de chacun fait ainsi la différence en communication mais aussi dans le développement d’applications informatiques, la veille juridique… Sur le terrain des achats aussi, la force d’un groupe permet de négocier des prix concurrentiels.

Chacun profite ainsi de l’effort de tous pour faire connaître et progresser la marque. En cas de faiblesse de l’un de ses membres, dans l’intérêt de tous, le réseau fera son possible pour rectifier le tir. Attention toutefois, qui dit réseau dit entente. En cas de dissensions internes et de divergences de vues des uns et des autres concernant l’intérêt commun,  la lutte de pouvoir peut aller jusqu’à entraîner l’explosion du réseau.

2. Les inconvénients de la création en franchise

Les inconvénients de la création en franchise découlent en grande partie des avantages de la franchise listés ci-dessus.

A. Un coût plus élevé au démarrage et en phase d’exploitation :

Qui dit concept clé-en-main dit forcément un vrai travail de conception préalable, un test en pilote, la création d’outils d’exploitation dédiés, le recrutement de personnels qualifiés pour la formation et l’accompagnement des franchisés, la sélection des candidats…. Tout ce travail préliminaire réalisé par le franchiseur a un coût qu’il se doit de répercuter sur ses franchisés.

Ce coût est répercuté au démarrage de chaque nouveau franchisé via le droit d’entrée. Ce versement initial réalisé à la signature du contrat de franchise par le franchisé couvre le droit d’exploitation du concept sur une zone d’exclusivité donnée, la formation initiale au cours de laquelle le savoir-faire est transmis, et l’accompagnement au démarrage du nouveau franchisé.

Une fois l’activité lancée, le franchiseur répercute mensuellement ses coûts d’exploitation via le versement de redevance de fonctionnement (les royalties). Et pour financer les campagnes de communication, le franchisé cotise via une redevance spécifique dont le montant global est entièrement dédié à la communication et à rien d’autre. Outre les redevances, le coût plus élevé vient aussi très souvent du concept lui-même.

En effet, là où un créateur solo peut démarrer son activité dans un secteur commercial excentré, le concept peut imposer un emplacement N°1 beaucoup moins abordable financièrement ou encore une surface de commercialisation plus importante. Tous ces coûts cumulés font grimper la note à chaque étape de la création et de l’exploitation du concept.

B. Un cadre strict et des contraintes d’exercice :

Quelque soit le lieu d’implantation du franchisé, le client doit trouver la même qualité de service sous la même enseigne. La recette du succès d’un concept tient donc en grande partie à sa cohérence. L’intérêt de chacun ne peut se concevoir sans l’intérêt de tous. Et pour veiller que chacun de ses franchisés applique à la lettre le concept d’origine, le franchiseur n’a d’autre choix que de maintenir la pression.

Les visites régulières de l’animateur du siège au sein de chaque unité franchisée sont là pour remettre dans le droit chemin les éventuelles incartades de ses membres. La liberté du créateur indépendant est ainsi bien souvent mise à mal ! Une situation que certains acceptent facilement puisque de la bonne exploitation du concept dépend théoriquement la réussite, mais que d’autres ont bien du mal à supporter au quotidien puisqu’ils s’imaginaient en se mettant à leur compte gagner en liberté…

C. Une relation à trois en cas de revente :

Un franchisé qui souhaite partir à la retraite ou changer d’activité pour d’autres raisons n’est pas libre de revendre son affaire au premier acheteur venu. Non ! La candidature du repreneur doit obligatoirement être acceptée par le franchiseur. Si le repreneur ne correspond pas aux critères de sélection du franchiseur, il ne pourra pas continuer l’activité sous enseigne et donc il perd tout l’intérêt du fond de commerce acheté.

Dans les faits, cet adoubement par le franchiseur ne pose pas souvent de souci particulier, mais parfois, la vente d’une affaire particulièrement bien placée ou rentable peut attiser la convoitise du franchiseur pour une exploitation en interne et en direct par le siège. Gare donc !

A lire également sur la franchise :

 


L’équipe du Coin des entrepreneurs
Article rédigé en collaboration avec Toute-la-franchise.com


Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média