Index » La gestion d'entreprise » Compta - Finance » Finance » Comment améliorer le besoin en fonds de roulement de l’entreprise ?

Comment améliorer le besoin en fonds de roulement de l’entreprise ?

Le besoin en fonds de roulement traduit l’impact financier qu’une entreprise supporte à cause du décalage entre les encaissements et les décaissements. Un besoin en fonds de roulement important risque d’entraîner des difficultés de trésorerie, un bon gestionnaire doit donc constamment chercher à l’améliorer.

comment améliorer le besoin en fonds de roulement ?

Comment améliorer son besoin en fonds de roulement ?

L’amélioration du besoin en fonds de roulement consiste à tout mettre en oeuvre pour le diminuer.

Pour y parvenir, il convient d’agir sur les éléments pris en compte pour le calcul du besoin en fonds de roulement : stock, créances clients, dettes fournisseurs…

Pour plus d’informations au sujet du calcul, vous pouvez consulter cette fiche technique proposée par Compta-Facile : le calcul du BFR

Nous allons analyser ci-dessous les leviers possibles, poste par poste, pour améliorer le besoin en fonds de roulement d’une entreprise.

Pourquoi améliorer son besoin en fonds de roulement ?

Une bonne gestion de l’entreprise se traduit en principe par un besoin en fonds de roulement maîtrisé. A l’inverse, un besoin en fonds de roulement excessif peut nécessiter l’obtention de nouveaux financement ou, à défaut, entraîner la cessation de paiement de l’entreprise, donc sa défaillance.

Certains métiers sont plus concernés que d’autres par le suivi du besoin en fonds de roulement étant donné que la nature de l’activité implique de dépenser avant de facturer les clients. C’est le cas pour les entreprises de négoce, la plupart des entreprises de services et les entreprises de production.

Deux éléments clés influent donc sur le besoin en fonds de roulement :

  • La nature de l’activité exercée, sur laquelle aucune action n’est possible,
  • La qualité de la gestion mise en place en interne, qui peut toujours être améliorée.

Voici quelques pistes pour améliorer le besoin en fonds de roulement d’une entreprise.

Améliorer le BFR : actions sur les créances clients

Plus les créances clients sont importantes, plus le besoin en fonds de roulement est élevé car la trésorerie de l’entreprise est impactée par les montants que les clients doivent à l’entreprise.

Il est possible de diminuer son besoin en fonds de roulement :

  • en améliorant le suivi des créances clients, au moyen d’un système de relance efficace,
  • en recourant à l’affacturage, qui permet de récupérer immédiatement la trésorerie sur les créances clients,
  • en proposant des escomptes pour règlement anticipé, afin d’inciter les clients à régler immédiatement pour obtenir une réduction,
  • Si ce n’est pas déjà fait, en exigeant le paiement d’un ou de plusieurs acomptes avant l’issue de la prestation ou de la vente,
  • en prévoyant des conditions de vente avec des délais de règlement plus courts pour les nouveaux clients.
  • en mettant en place des conditions strictes d’acceptation des nouveaux clients, dans le but de diminuer les futurs impayés.

Remarque : l’escompte et l’affacturage sont deux solutions qui diminuent la rentabilité de l’entreprise.

Améliorer le BFR : actions sur le stock

Le stock de l’entreprise est également un poste qui impacte le besoin en fonds de roulement étant donné qu’il correspond aux achats de biens ou de matériaux déjà effectués qui sont en attente d’être vendus ou utilisés en production.

Plus le stock d’une entreprise est important, plus son besoin en fonds de roulement augmente.

Les mesures suivantes permettent d’agir sur le stock :

  • essayer d’accélérer le processus de livraison afin d’augmenter la rotation des stocks,
  • optimiser la gestion des stocks pour éviter les surplus, les stocks dormants, les produits obsolètes,
  • tendre vers un fonctionnement en flux tendu, pour que l’entreprise n’ait en stock que ceux dont elle a besoin,
  • réduire les délais de production afin de diminuer les en-cours.

Améliorer le BFR : actions sur les dettes fournisseurs

Les dettes fournisseurs impactent également le besoin en fonds de roulement. L’argent dû par l’entreprise à un de ses fournisseurs correspond à de la trésorerie encore en sa possession, cela diminue donc ses besoins.

Plus les délais de paiement des fournisseurs sont importants, plus l’entreprise améliore son besoin en fonds de roulement. Toutefois, il convient de respecter les délais légaux et contractuels.

L’entreprise peut donc :

  • négocier des délais de règlement plus long avec ses fournisseurs,
  • améliorer ses approvisionnements afin d’éviter de recevoir des factures fournisseurs trop tôt.
  • ne pas payer par anticipation pour bénéficier d’escomptes, bien que ces derniers permettent en contrepartie d’améliorer la marge.

La situation idéale pour une entreprise est de parvenir à payer un fournisseur lorsqu’elle a déjà de son côté reçu le règlement du client final. C’est assez rare en pratique sauf pour les commerces qui ont payer les clients comptant.

Améliorer le BFR : les autres dettes

L’entreprise peut améliorer son besoin en fonds de roulement en agissant, dans la mesure du possible, sur toutes les autres dettes.

Au niveau de la TVA :

  • une entreprise redevable d’un solde de TVA peut améliorer son besoin en fonds de roulement en optant pour le régime simplifié de TVA. Avec cette option, le solde de TVA n’est reversé qu’après la clôture de l’exercice. Au réel normal, le solde est payé tous les mois.
  • une entreprise en situation de crédit de TVA a pour contre tout intérêt à opter pour le régime réel normal de TVA afin d’améliorer son besoin en fonds de roulement, ce qui lui permettra d’être remboursé mensuellement.

Au niveau des charges sociales, l’entreprise qui en a la possibilité améliore son besoin en fonds de roulement en optant pour un paiement trimestriel plutôt que mensuel de ses charges sociales.

Il convient de lister l’ensemble des autres dettes de l’entreprise et d’analyser dans quelle mesure il est possible de les régler le plus tardivement possible sans que cela n’est d’impact négatif.

Attention toutefois avec certaines dettes, l’entreprise ne peut par exemple pas se permettre de payer ses salariés avec du retard, c’est illégal et cela risque de froisser le personnel. Même chose avec les dettes fiscales et les charges sociales, sous peine d’encourir des sanctions financières.

 


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise


Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média